Tendances



Les réseaux féminins sont à l'honneur sur Bordeaux


Bon nombre de réseaux féminins ont fleuri ces derniers temps dans la capitale des cannelés… mais qui sont ces organismes ? Et à quoi servent-ils? Toutes les femmes sont concernées? Autant de réponses auxquelles nous allons nous empresser de répondre !



Drôles d’entrepreneures d’Aquitaine

Cette association bordelaise, créée en 2010 et qui comptait fin 2013 près de 170 adhérentes, a pour but de permettre aux femmes auto-entrepreneuses de partager leurs expériences professionnelles et par le même biais de développer leur réseau grâce à des rencontres organisées. Ces rendez-vous peuvent prendre la forme de création d’ateliers, de groupes d’échanges, de petits déjeuners ou déjeuners débats, de soirées thématiques ou bien encore de rencontres ludiques. Les seuls critères d’adhésion à cette association sont donc d’être une femme et de diriger son propre business. Mais attention ! Drôles d’entrepreneures valorise également la promotion entrepreneuriale. Cela signifie que chaque femme ayant le désir de se mettre à son compte peut rejoindre l’association afin de recevoir conseils et soutien de la part des autres adhérentes.
 

Femmes chefs d’entreprises (FCE)

Femmes chefs d’entreprises (FCE), qui est beaucoup plus ancienne que la précédente association citée, puisqu’elle a été fondée en 1945. Cet organisme incite les femmes à s’impliquer dans la vie économique de leur région ou de leur pays. Son déploiement géographique est beaucoup plus important que Drôles d’entrepreneuses car il est à la fois national et mondial. En effet Femmes chefs d’entreprises mondiales (FCEM) regroupe des associations de nationalités diverses ayant toutes le même but que FCE.
 

Force femme

Le prochain organisme présent à Bordeaux, en plus de réunir des femmes auto entrepreneurs, vient en aide à une catégorie plus précise de femmes. Il s’agit des femmes de plus de 45 ans qui souhaitent réintégrer la vie active suite à une grossesse, un divorce, un accident de la vie ou tout simplement un licenciement. Force femmes souhaite dénoncer deux discriminations récurrentes lorsqu’une entreprise recrute ; le sexe et l’âge. Mais comment procède l’association afin de réintégrer les femmes sur le marché de l’emploi ? Tout simplement grâce à des ateliers de rédaction de CV, de lettre de motivation, des exercices pour contrôler son stress et des bilans de compétences qui parfois amènent à des réorientations professionnelles.
 

Terra Fémina

Avant de s’étendre à l’échelle de réseau, Terra Fémina était avant tout un site web regroupant toute sorte d’informations pour les femmes ; actualités économique et politique, mode, astrologie, conseils beauté… Le club de Bordeaux compte 215 membres qui se réunissent lors de débats qui couvrent essentiellement des sujets économiques, politiques et sociologiques. Bien sûr, comme pour les autres organismes présentés dans cet article, ces regroupements sont aussi l’occasion de se faire un réseau et de partager ses expériences.
 

Business and Professional Women (BPW)

C’est la deuxième association à la fois nationale et mondiale de notre liste. Cet organisme créé en 1919 aux Etats Unis avait comme ambition initiale de donner le droit aux femmes de s’impliquer dans la vie politique (droit de vote et droit de se présenter aux élections). Onze ans plus tard le premier club naît à Paris et c’est un grand succès puisqu’au bout d’un mois BPW recense déjà 40 adhérentes et environ 200 à la fin de la première année. De nos jours l’association milite toujours pour l’égalité homme/femme dans un contexte professionnel, notamment au travers des salaires.
 

Bordeaux Aquitaines Pionnières

Cette association propose un accompagnement personnalisé aux femmes qui souhaitent se lancer dans l’aventure de l’entreprenariat mais aussi à celles qui y sont déjà. En effet c’est à travers 4 offres différentes que l’association coache et assiste les working girls accomplies ou à en devenir. La première offre s’adresse aux femmes qui ont une idée de création d’entreprise mais qui ne savent pas par où commencer ni quelles démarches entreprendre. La deuxième offre consiste à accompagner les femmes qui sont en pleines démarches administratives pour que leur projet aboutisse et puisse enfin porter un nom. La troisième offre est consacrée aux projets déjà lancés. Dans ce cas Bordeaux Aquitaine Pionnières a simplement le rôle de veiller à ce que les bases soient solides et que le projet se développe correctement. Enfin la quatrième et dernière offre est faite pour les projets déjà en marche et indépendants. L’association offre donc un bureau ainsi qu’un réseau à la chef d’entreprise.
 

L’Connect

L’Connect est le dernier réseau virtuel et réel qui a fait son apparition dans le grand Bordeaux. L’organisme veut changer les mentalités, donner plus de place à la femme dans la société par le biais d’un investissement dans la vie économique. Véritable réseau social, vous devez vous créer un compte sur le site de L’Connect afin d’avoir accès à tous les évènements et activités organisés au sein de l’association.

Si vous aussi vous avez un profil qui correspond aux associations précédemment citées et que vous avez l’envie de rencontrer et de partager vos expériences avec celles d’autres chefs d’entreprises, sautez le pas et inscrivez-vous ! D’après les témoignages de plusieurs adhérentes des différents organismes, au-delà de l’enrichissement professionnel cette expérience peut vous apporter beaucoup personnellement. Partage, solidarité, famille et amitié sont autant de valeurs que les adhérentes ont découvertes lors de leur inscription.